COMPLEXIONS | GENEVA

  • Theatre du Leman 19 Quai du Mont-Blanc Genève, GE, 1201 Switzerland

Ce sont les directeurs Dwight Rhoden et Desmond Richardson, qui apprécient l’attrait artistique et esthétique du multiculturel, qui constitue l’approche singulière de la réinvention de la danse avec le fondement de Ballet Contemporain Complexions. Fondée en 1994, Complexions est le mélange révolutionnaire de  méthodes, de styles et de cultures créant une nouvelle et passionnante vision du mouvement humain depuis 19 ans.
La compagnie Complexions a reçu de nombreux prix dont le New York Times Critic’s Choice Award. Elle est apparue au travers des États-Unis, en passant par le Théâtre Joyce/New York, le Centre Lincoln/New York, l’Académie de Musique de Brooklyn/New York, le Théâtre Mahalia Jackson pour l’Art du Spectacle/Nouvelle-Orléans, la Maison Paramount/Seattle, Le Centre de Musique/Los Angeles, la Maison Winspear d’Opéra/Dallas, le Théâtre Cutler Majestic/Boston, le Théâtre New Victory/New York et le Music Hall/Détroit.
La compagnie est présente dans les festival de danse européens, incluant celui de l’Italie pour quatre années consécutives, le festival de danse de l’Isle à Paris, le Festival de la Maison de La Danse de Lyon, le Festival de Danse de Holland, le Festival international de danse Steps en Suisse, la Biennale Lodz , Le Festival du Ballet de Varsovie, le Festival du Ballet de Cracovie, le Festival de Danse des Îles Canaries/Espagne, le Festival des Arts de Saint-Sauveur/Canada ainsi que la Corée, le Brésil, le Japon, l'Egypte, l’Israël, la Russie, la Nouvelle-Zélande et l'Australie.

La plus importante innovation de l'entreprise est que la danse doit viser à éliminer les frontières, non pas de les renforcer. Peu importe s'il s'agit des traditions limitées d'un style, d'une période, d'un lieu ou d'une culture, Complexions les dépassent. Elle crée ainsi une forme de danse ouverte en constante évolution, qui reflète le mouvement de notre monde - et de toutes ses composantes de cultures  - formant ainsi un tout.
Ensemble, Rhoden et Richardson ont créé au sein de Complexions une institution qui représent un moment historique, plus précisément un sanctuaire où les passionnés de danse peuvent célébrer leur passé tout en construisant leur avenir. Depuis sa création et au cours de ses 22 années, la société a vu naître un monde qui devient plus fluide, plus changeant et plus interconnecté culturellement que jamais, c'est-à-dire un monde de plus en plus comme Complexions.

DWIGHT RHODEN (Directeur artistique Fondateur/Chorégraphe Résident) a établi une carrière remarquablement vaste, en gagnant la mention dans le New York Times comme étant « l’un des chorégraphes les plus recherchés du moment ». Il est originaire de Dayton, en Ohio, et il a commencé à danser à l’âge de 17 ans. Rhoden a performé avec la compagnie de danse contemporaine de Dayton, les ballets Jazz de Montréal et comme danseur principal avec le Théâtre de Danse Américaine d’Alvin Ailey.  En tant qu’interprète, il a fait apparition dans de nombreuses émissions de télévision, des documentaires et des publicités à travers les États-Unis, le Canada et l’Europe. Il a également été l’interprète vedette dans plusieurs spéciaux de  PBS Great Performances.
En 1994, Rhoden et le danseur légendaire Desmond Richardson ont fondé Complexions Ballet Contemporain. Ensemble, ils ont apporté leur marque unique de la danse contemporaine au monde depuis environ deux décennies. Complexions est largement considérée comme «la compagnie de danse multiculturelle originale de l'Amérique». Elle est admirée pour son esprit innovant ainsi que pour l’établissement d'une marque universelle qui continue de défier les idées traditionnelles et de redéfinir les possibilités dans l'arène de la danse.
Sous la direction de Rhoden, Complexions est devenue une institution de danse très en demnade. De plus, étant les dominants au niveau de la destination d’innovation grâce à une courageuse programmation à la fine pointe de la technologie, Complexions est devenue une force à prendre en considération. Au fil des années, elle est restée constante en délivrant une passion profonde pour la diversité, afin d’encadrée sa vision en devenant sa marque de commerce.
 Depuis près de deux décennies, la chorégraphie de Rhoden a été le pivot du développement du répertoire de Complexions. Depuis plus de 18 ans, les œuvres de Rhoden remplissent les théâtres les plus prestigieux de la planète, comme le Théâtre de Joyce/New York, le Théâtre de Bolshoi/Moscou, le Théâtre de Mariinsky/St Pétersbourg, La Maison de la Danse/Lyon, le Pavillon de Dorothy Chandler/Los Angeles, l’Académie de musique de Brooklyn/New York, l’Opéra du Caire/Égypte, le Centre d’Arts/Australie. Le Théâtre de l’Auditorium/Chicago, Opéra de Telaviv/Israël, le Théâtre ASB/Nouvelle-Zélande, le Festival de Danse de Holland, Grand Théâtre de Genève/Suisse, le Festival de Dance de l’Isle/Paris, pour en nommer plusieurs. Le travail de Rhoden et de Complexions a été présenté sur cinq continents et dans plus de 20 pays, incluant les États-Unis, le Canada, l'Amérique du Sud, le Mexique, l'Europe, l'Asie, la Pologne, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, la Russie, la Baltique, l'Égypte, l’Israël et le Moyen-Orient. « La musicalité, l’innovation, l’objectif, la cohérence, l’utilisation brillante de l’espace de scène et l’habileté à raconter une histoire - toutes ces qualités font de lui (Rhoden) l’un des chorégraphes le plus en demande aujourd’hui ». The LA Times
Depuis 1994, Rhoden a créé plus de 80 ballets pour Complexions, ainsi que de nombreuses autres compagnies, incluant le Théâtre de Danse Américaine d’Alvin Ailey, le Ballet d’Arizona, le Ballet de Santa Fe Aspen, le BalletMet, le Théâtre de Danse de Harlem, le Ballet du Colorado, le Ballet de Dayton, le Ballet de Miami, le Ballet/Projet de Diamant de la ville de New York, le Théâtre de Danse de la Caroline du Nord, le Ballet de Pennsylvanie, le Philadanco, le Ballet de Mariinsky/Kirov, le Théâtre de Danse de Minneapolis, la Compagnie de Danse de Phoenix, le Ballet de Sacramento, le Ballet d’Oakland, le Ballet de Pittsburgh, le Ballet de Washington et la Compagnie de Danse de Zenon, entre autres. Monsieur Rhoden a également été le directeur et le chorégraphe pour la télévision, les films, les théâtres et pour des performances en direct, incluant So You Think You Can Dance E! Entertainment’s Tribute to Style, Amici, et le Cirque du Soleil de Zumanity. Il a également chorégraphié et est apparu dans le film One Last Dance. Il a travaillé avec des artistes prestigieux comme Prince, Lenny Kravitz, Kelly Clarkson, ELEW, David Rozenblatt, Nicholas Payton, The Drifters, Paul Simon, Billy Strayhorn, Nina Simone, Marvin Gaye, U2, The Turtle Creek Chorus, and Patrick Swayze. Rhoden a récemment été chargé de créer une œuvre pour la célébration du centenaire pour l’artiste Romare Bearden. De plus, il a chorégraphié The Great Gatsby pour le Théâtre Mariinsky, qui sera en première cet automne. « L’œuvre de Rhoden est une chorégraphie post-Balanchine, de nouveaux concepts de mouvements esthétiques, de scènes, d’images et de performances reflétant une vision du monde postmoderne et de techno-savvy. »--Dance Magazine
Connu mondialement comme « un chorégraphe de danse », Rhoden a travaillé, entrainé et créé avec les artistes les plus diversifiés du monde de ballet et de danse contemporaine, incluant des danseurs légendaires. Pour n’en nommer que quelques-unes, Carmen De Lavallade, Wendy Whelan, Maria Kowroski, Diana Vishneva, Desmond Richardson, Sandra Brown, Jodie Gates, and Gus Solomon. Il est le chorégraphe résident du Théâtre de danse de la Caroline du Nord où il a donné des conférences, enseigné et a créé des œuvres pour(????? il manque quelque chose)Il a également servi comme artiste dans la résidence des universités situé aux alentours des États-Unis. Par exemple, l’Université de New York, Juilliard, UC Irvine, le Collège Skidmore et l’Université du Mississipi, où son projet de réconciliation raciale de 2004 a été crédité comme un dialogue déclencheur dans une communauté qui a été historiquement divisée.
Rhoden a reçu de nombreuses récompenses et plusieurs prix dans des domaines variés, notamment pour la New York Foundation  pour les arts, le Choo San Goh pour la chorégraphie et l’Apex Award de l’École d’Ailey en reconnaissance de ses nombreuses contributions dans l’univers de la danse.
DESMOND RICHARDSON (Directeur Artistique Fondateur/ Artiste- en- Résidence)

60ième prix de danse Capezio en 2011
Nominé au prix Tony « Fosse » en 1999
Prix du Dance Magazine en 2007

Acclamé par le New York Times comme étant « l’un des plus grands danseurs modernes de nos jours », Richardson est un artiste avec de multiples talents, qui a maitrisé un vaste genre de danse grâce à ses racines dans le hip-hop, le classique, le moderne et le ballet contemporain. Il a également été félicité pour sa puissance dans la danse et pour ses performances singulières de qualités. Richardson a été l’artiste vedette qui a mis en forme l’essence même de la danse de styles Complexions.
Ses rôles en tant que danseur principal et d'artiste invité auprès de plusieurs grandes compagnies telles que Alvin Ailey, le Ballet de Francfort, le Théâtre du Ballet Américain, le Teatro alla Scala, le Ballet de l'Opéra  Royal Suédois, le Ballet de San Francisco, le Ballet de Washington, le Théâtre de Danse de la Caroline du Nord, le Ballet d'Austin, Le Ballet Aspen Santa Fe, le Ballet Orlando, le Théâtre Massimo et le Ballet Contemporain Complexions ont contribué à former son art.
En 1997, Richardson est devenu le premier danseur principal Africain Américain avec le Théâtre de Ballet Américain et a été choisi par le chorégraphe Lar Lubovitch afin de créer le rôle titre dans Othello. Concernant la performance de son œuvre, le New York Times le décrit comme étant «  l’un des danseurs les plus majestueux de la scène de la Maison Métropolitaine de l’Opéra. » Richardson a performé avec beaucoup d’artistes musicaux tels que Michael Jackson, Prince, Aretha Franklin, En Vogue ainsi que Madonna tout en travaillant à la télévision, au cinéma et à la vidéo dans les États-Unis et à l'étranger.
En 2009, il fait ses débuts dans le chant de Broadway au sein de la revue musicale Burt Bacarach/Hal David, The Look Of Love (Ann Reinking / Scott Ellis) et joue le rôle principal de Tony dans la comédie musicale de Twyla Tharp, Movin 'Out en 2004. Richardson a fait des apparitions dans des films tels que le film gagnant d’un oscar Chicago, et en chantant dans Charles Randolph Wright Preaching to the Choir. Il a également été présenté dans le film One Last Dance avec Patrick Swayze / Lisa Niemi, et le film de Julie Taymor, Across The Universe. De plus, il a fait la danse du rôle principal De Beowulf dans l'adaptation de Taymor de Grendel, à l'Opéra de Los Angeles et au Théâtre de l’État de New York. Il peut aussi être vu dans le DVD de l'Opéra de Teatro alla Scala Moise e Pharone, partageant la scène avec Roberto Bolle, en exécutant la danse sensation menée par le Maestro Riccardo Muti. Parmi ses nombreux honneurs, on peut citer le Prix Bessie, Benois de la Danse (nominé), le Prix Monarch, le Ailey Apex Award, le Prix des arts du Presidential Scholarin et le NFAA Alumni Award. Son collaborateur et lui, Dwight Rhoden, ont fait équipe avec la Prima Ballerina Diana Vishneva pour son spectacle solo féminin Beauty in Motion au Centre de la ville de New York, au Centre de Performance des Arts du Comté d'Orange et à Moscou, en Russie. Richardson est récemment revenu en Russie puisqu’il a été invité à performer avec l'incomparable Diana Vishneva pour le Festival des Nuits Blanches, au Théâtre Mariinsky, dans un pas de deux créé pour eux, intitulé Three Point Turn. Richardson a été présenté comme artiste invité pour la tournée mondiale des Rois de la danse (Artistes Ardani). Il est aussi apparu sur la chaîne de Fox dans l’émission So You Think You Can Dance en tant qu'artiste invité et comme chorégraphe avec Rhoden, et sur l'émission de télévision AMICI à Rome, Italie. L'année dernière, Richardson a rejoint Sir Elton John, Hillary Swank, Adam Lambert, le président Clinton, parmi d'autres vedettes et dignitaires, dans le cadre du prestigieux Life Ball 2013 de Vienne, où il a créé le rôle du roi Schahriyar dans le thème 1001 Nights. Plus récemment, Richardson peut être vu dans le film indépendant de 2014 Fall To Rise avec Daphne Rubin Vega, Katherine Crockett et Tamara Tunie. De plus, il a été présenté dans la revue musicale After Midnight, qui a été dans les sept nominés du Tony Broadway. À Moscou, en Russie, il a été invité à danser au prestigieux Gala du Kremlin et en tant qu'interprète célèbre dans la populaire émission de fin de soirée Urgant.